Dégradation observée

Date de constatation

03 octobre 2018

Thème

Vivant

Description

La FRAPNA est favorable aux aménagements prévus du carrefour du Rondeau qui devraient faciliter les échanges locaux et diminuer la pollution dans ce secteur, notamment les nuisances sonores.
Cependant, l’élargissement de l’A480, sur environ 7 km en autoroute urbaine, serait contre-productif pour l’environnement et, comme on le comprend à la lecture de l’avis détaillé de l’Autorité environnementale, ne semble pas conforme à la doctrine légale Eviter Réduire Compenser, d’autant que « le dossier n'expose pas de scénarios alternatifs au transport routier s'appuyant sur des prévisions modélisées, ce qui conduit le maître d'ouvrage à invalider les solutions alternatives, sans même les avoir étudiées » (avis de l’Ae 2017-52, page 11).
Favoriser la circulation automobile risque de faciliter un étalement urbain très préjudiciable à l’environnement, et en particulier à la biodiversité.
Pour la présente enquête publique en vue de l’autorisation environnementale, la FRAPNA s’associe pleinement aux avis de l’Autorité Environnementale (adopté le 25 juillet 2018) et du CNPN (26 juin 2018). Nous insistons particulièrement sur la recommandation suivante de l’Ae : « Etudier la faisabilité technique d’un reboisement des digues sans compromettre leur stabilité et leur surveillance, pour compenser autant que possible la destruction des peuplements boisés sur place ».
Pour nous, cette faisabilité technique est acquise comme le montrent par exemple les réalisations du SYMBHI dans le cadre du projet Isère Amont.
Le respect des forêts riveraines du Drac et de l’Isère, qui ont un rôle essentiel en tant que couloirs écologiques traversant l’agglomération et de confort pour piétons et cyclistes, est, pour la FRAPNA, incontournable. Cette bande de forêt riveraine représente le dernier couloir de nature traversant l’agglomération et sa destruction est, écologiquement, non compensable. Ces milieux sont d’ailleurs notés « à enjeux biodiversité forts » dans l’étude d’impact. Le Drac est également qualifié de « trame noire », les bandes boisées préservant la faune de la lumière artificielle nocturne (pièce E page 32).
En conséquence, nous considérons que les mesures compensatoires proposées loin de l’agglomération grenobloise ne sont pas acceptables. La FRAPNA demande que les mesures compensatoires soient réalisées sur le territoire de l'agglomération grenobloise.

Photos

image-digue.png

Fichiers liés

Dossier n° 2018-3536

En cours d’analyse – démarches engagées

Milieux concernés

Zone urbanisée – infrastructure linéaire de transport

Cours d’eau – zone alluviale

Action(s) portant atteinte

Travaux Coupes d'arbres; défrichements

Autres à préciser Autres à préciser

Dernière mise à jour le 16 octobre 2018

Localité

Grenoble (38000) - Isere - Rhone-Alpes

Association référente

FRAPNA Isère

FRAPNA Isère
MNEI
5, Place Bir Hakeim
38000 GRENOBLE

http://www.frapna-38.org/


Lien direct vers cette fiche
https://sentinellesdelanature.fr/alerte/3536/

Chargement des données...

Filtrer par thème

Filtrer par dégradation

Fond cartographique

Retour Carte