lac de la Thésauque : future implantation d'un "Waterjump"

Date de constatation

08 novembre 2022

Thème

Vivant

Description

lac de la Thésauque, sud-est Toulouse : projet d'implatation d'un waterjump

Au bord du lac de la Thésauque, à côté d'une future implantation d'un "Waterjump" (construction d'une dizaine de toboggans géants non démontables, s’élevant jusqu’à 10 m de haut par rapport au terrain, soit environ 13 m), se situe une zone naturelle particulièrement remarquable (prairie calcicole, sèche et rase).
Elle accueille notamment des centaines d’orchidées qui sont inscrites sur la liste rouge nationale française des espèces végétales rares, menacées et à donc protéger : la spiranthe d’automne, l’orchis bouc, l’orchis pyramidal, l’ophrys araignée, l’ophrys abeille, l’orchis pourpre, la serapias…
De plus, de nombreux oiseaux, poissons, insectes (dont le lucane cerf-volant inscrit à l'annexe II de la directive européenne « habitats faune flore » de 1992), reptiles (dont le lézard vert occidental inscrit sur la liste rouge nationale) ont trouvé refuge au lac de la Thésauque.
Aujourd'hui, le projet de construction de toboggans géants et la fréquentation intense annoncée sont clairement incompatibles avec la préservation de ce site naturel remarquable. Non seulement ces zones fragiles seront piétinées, mais la qualité de l’eau du lac risque également de s’en trouver dégradée (risque d’interdiction de baignade).
L'emprise du projet d’aménagement, au sol et sur l’eau, sera de 8 800 m2, dont 120m de berges. Au total, on parle de 1,7 hectares faisant l'objet de bail emphytéotique avec un opérateur privé pour une durée de 30 à 40 ans.

Le porteur de projet a débuté les travaux en 2017 (terrassement, abattage d'arbres sur la ripisylve) avant d'attendre le délai de recours. Il a perdu son premier procès, puis a gagné en appel. Les travaux doivent reprendre courant novembre 2022.
Un recensement des espèces a été fait par un responsable des espaces sensibles du conseil départemental en 2017. Terre Lauragais (communauté de commune) ayant compétence sur le site n'a pas donné suite au dossier transmis (dossier justifiant l'intérêt de ce site naturel remarquable).

La fréquentation du site sera de fait considérablement accrue, le WaterJump pouvant accueillir 190 personnes en simultané, soit 250 personnes simultanées en comptant les autres activités (structures flottantes, embarcations, etc.). La fréquentation moyenne du site est évaluée à 500 personnes par jour, avec une 10aine de pics à 1200 visiteurs.
Aucune mesure sérieuse n'a été pensée pour canaliser ces 1200 visiteurs, de sorte que les zones les plus sauvages du lac s'en trouveront dégradées, alors même que des études officielles préconisent une limitation de la fréquentation de ces zones afin d'assurer leur préservation.

Une pétition est en cours, elle a réuni près de 4200 signatures:

https://www.change.org/p/prot%C3%A9geons-le-lac-de-la-th%C3%A9sauque?fbclid=IwAR1J-WTS08kY39jLjnPPEoCcWHHoWhnQs4FOJLwZulZ-3KKdRTmUx0Tgecc

Fin octobre 2022, le niveau du lac a été abaissé de 2 m pour permettre le début des travaux du Waterjump, soulevant l'indignation des élus de Nailloux.

Dossier n° 2022-22780

En cours d’analyse – démarches engagées

Milieux concernés

Milieu naturel à végétation basse (pelouse, lande, glacier)

Plan d’eau

Action portant atteinte

Atteinte à espèce/habitat protégé(e) Atteinte à espèce/habitat protégé.e

Dernière mise à jour le 10 novembre 2022

Localité

Nailloux (31560) - Haute-Garonne - Midi-Pyrenees

Association référente

logo-fne-mp-2019.jpg

FNE Midi-Pyrénées
Maison de l’Environnement,
14 rue de Tivoli
31000 Toulouse

https://fne-midipyrenees.fr/