En lien avec la réglementation, notre démarche "Sentinelles de la nature" évolue et étend son champ d’action aux milieux marins.

Il est désormais possible de signaler abus, dégradations et bonnes pratiques jusqu’à 22 km des côtes (12 milles nautiques, correspondant au domaine public maritime).

Les atteintes peuvent être variées : dégradation de l’herbier de posidonie par mouillage inadapté, abandon de déchets de diverse nature (épave y compris), lavage inadapté des cuves à eaux grises ou noires, pêche illégale, enlèvement trop précoce des posidonies sur les plages…

Les initiatives sont aussi à souligner telle que des sentiers pédagogiques sous marins.